A la uneActualités

Paie ma mort !

Combien sommes-nous à avoir prédit mort d’hommes sur l’autoroute à péage ? Désolé Papis ! Il paraît que le gouvernement va bouger – Enfin, c’est ce qu’ils disent – Mais … Sait-on jamais, tu es peut-être l’agneau du sacrifice…

Péage à mort ! Péage de mort ! Allahouma, ighfir lana fulanin … ! Janazah, pour nos frères musulmans !  Requiem, absolve domine pour nous. Mis en terre. Finito !

Des vaches sont passées par là. Dans le noir des autoroutes sans retour. Au détour d’une vie inachevée, prise de force par la bêtise partagée sans regard aucun pour le sacré. Sans fard, crue comme jamais, la fortune arrache à l’affection de l’homme celui qu’il a de plus cher : lui-même. Sans regard, même pas en guet aux prix de gueux l’incohérence, l’imprévision. L’absurde se produit sur les routes les plus chères de notre histoire républicaine, voire les plus chères de l’Afrique de l’Ouest.

Sommes-nous devenus si barges pour que plus rien ne nous prévienne de la permanente insécurité.

Combien sommes-nous à avoir prédit mort d’hommes sur l’autoroute à péage.

Qui a entendu qui ? Qui a fait quoi pour rassurer qui ? Qui a anticipé quoi ?

Combien de morts. Oh pardon !

Je suis cette impudence. Alors pourquoi me demander s’il est inscrit dans notre cortex national : de l’individu, du collectif, au central et local directif ; la notion de devoir.

Le devoir d’inquiétude, le devoir de sécurité. Le devoir tout court.

Il faut croire que nous n’en avons rien à faire. Je le crois. Nos rendez-vous qui vaillent ? On les connaît. L’argent. Les compétitions de l’ôtes-toi de là que je m’y mette. Sinon la mort. Certaine. Rien d’autre.

Tout au plus de la réaction. Depuis que les réseaux sociaux captent plus de deux millions d’internautes par jour. Il est vrai que 9 millions de Sénégalais en colère connectés finissent par interpeller. Jusqu’ au haut d’en haut.

Fort heureusement ! Les temps changent. Et ceux de notre ère sont implacables. Tant mieux pour les rapports de force. Il n’y a que comme ça que les choses avancent d’ailleurs.

Papis Mballo de Gelongal mis en terre, le ras-le-bol généralisé, le Président Macky Sall saisit la levée des drapeaux pour sortir de sa réserve.

Mieux vaut tard que jamais quand bien, plus d’un, dénonceraient, à juste raison, la réaction érigée en marque de fabrique d’une administration caverneuse.

Désolé Président, ce n’est pas après mort d’homme qu’on parle de vie. Faut anticiper. Taper sur la table pour que l’ordre et le respect des normes de villes, circulations et autres civilités, s’appliquent dans toutes leurs rigueurs. Qui n’a pas vu divaguer bœufs, vaches jusqu’au rond-point stratégique du ministère de l’Intérieur et sur les axes les plus fréquentés ?

Les voir sur l’autoroute à péage ne devrait surprendre personne.

Comme une marque déposée d’un foutage de gueule générale soutenue in petto par une administration de cautionnement.

Y a de quoi se jeter à la mer. Cette vie bohémienne à la sauce sénégalaise nous convient si bien que l’on ne peut que souscrire mains et pieds liées à l’idée que nous nous faisons de nous-mêmes. Il n’y a pas de quoi « grillager » toute l’autoroute, encore moins l’éclairer.

Les vies qui y passent nuit et jour ne valent pas mieux que celles des vaches qui y divaguent à satiété de panse. Facile à comprendre. Pour peu j’aurais crié j’accuse. Formule consacrée désormais du trop plein social scotché à notre quotidien d’ombre émergente. Elle est belle cette façon de mourir, pardon d’acheter la mort. 6000 balles pour un dernier souffle. Sans coup ni férir. Peu importe.

Beaucoup n’aimeront pas ce texte. Peu importe. Il ne s’agit pas de plaire. Regardons-nous dans les yeux, si nous sommes fiers de ce que nous sommes et faisons, alors célébrons cette façon de nous soustraire à l’affection des nôtres. Du moment que c’est écrit dans l’ADN de notre action sociale, vivement les vaches.

Désolé Papis. Il paraît que le gouvernement va bouger. Enfin, c’est ce qu’ils disent. Mais … Sait-on jamais, tu es peut-être l’agneau du sacrifice. Repose en paix !

Par Charles FAYE IGFM

SimRadio / Actualités

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker